Archives mensuelles : août 2011

Sortez vos Keffiehs !

Le Ramadan désormais terminé, tous ceux désireux de célébrer l’Aïd al-Fitr en se déhanchant comme au bled feraient bien de garder quelques forces pour la venue du Syrien Omar Souleyman à Paris, le 14 septembre prochain.

Une de mes découvertes préférée, parmi les beaux voyages proposés par le très respectable label Sublime Frequencies.

 

 

 

Omar Souleyman & Guests

Mercredi 14 septembre 2011 au Point Ephémère – 20h00

200, Quai de Valmy – 75010 Paris

Publicités

Baxter Dury : Happy Soup

La dernière mixture du fils Dury s’avère être mon antidote pour affronter la sinistrose de cette rentrée.

A mon goût, les recettes les plus simples sont souvent les meilleures, surtout quand elles ont ce savoir-faire Cockney !

Baxter Dury : Happy Soup (EMI, 2011)

Ma jeunesse fout le camp

Bernard Lenoir tire sa révérence, et là, c’est tout un pan de mon adolescence qui fout le camp.

A une époque où internet n’existait pas, il fût un véritable Père spirituel pour moi, défrichant dans son émission cette musique ‘pas comme les autres’, qui n’a depuis jamais cessée depuis de me faire vibrer.

Et même s’il y a bien des années que je n’étais plus aussi fidèle à ce rendez-vous, sa présence sur France Inter était pour moi comme rassurante.

Un dernier pont vers un passé où cette passion s’est cristallisée, tout comme ces vieux premiers numéros des Inrocks ou ces VHS des ‘Enfants du Rock’, conservés précieusement dans le grenier de la maison de ses parents.

Merci Lenoir pour tout ce que tu nous auras fait partager tout au long de cette carrière, notamment tes mythiques Black Sessions.

Tu mérites haut-la-main ton statut de John Peel français !

Welcome to my secret Society

Et bien voilà, ça y’est, c’est le grand saut !!!

Après de longs mois de doutes et d’hésitation, je profite de l’énergie insufflée par la rentrée de septembre pour créer enfin ma propre société, qui n’a pour seul cahier des charges que l’antre de mes passions.

Je ne sais pas trop où je mets les pieds et où cette aventure me mènera, mais j’espère avoir le plaisir de vous compter parmi nos sociétaires prochainement.