Ma jeunesse fout le camp

Bernard Lenoir tire sa révérence, et là, c’est tout un pan de mon adolescence qui fout le camp.

A une époque où internet n’existait pas, il fût un véritable Père spirituel pour moi, défrichant dans son émission cette musique ‘pas comme les autres’, qui n’a depuis jamais cessée depuis de me faire vibrer.

Et même s’il y a bien des années que je n’étais plus aussi fidèle à ce rendez-vous, sa présence sur France Inter était pour moi comme rassurante.

Un dernier pont vers un passé où cette passion s’est cristallisée, tout comme ces vieux premiers numéros des Inrocks ou ces VHS des ‘Enfants du Rock’, conservés précieusement dans le grenier de la maison de ses parents.

Merci Lenoir pour tout ce que tu nous auras fait partager tout au long de cette carrière, notamment tes mythiques Black Sessions.

Tu mérites haut-la-main ton statut de John Peel français !

9 réponses à “Ma jeunesse fout le camp

  1. C’est marrant ça, plus personne ne l’écoutait depuis des années et tout le monde regrette son départ aujourd’hui !

  2. Salut,
    il me semble que j’ai le modeste privilège d’être le premier à déposer un com sur ton blog. Bravo déjà pour son nom, malicieusement bien trouvé.

    Concernant Lenoir, je pense que nous sommes nombreux à avoir été déniaisé des oreilles par ses programmes. Comme toi, j’avais lâché l’affaire depuis quelques années, bien qu’écoutant régulièrement avec plaisir les émissions avec Cassavetti.
    Depuis l’annonce officielle, une pluie de réactions comme la tienne – qui pourrait être la mienne – et d’autres assez cyniques du genre « à la retraite le papy, c’est pas trop tôt ».
    J’aime ton message, simple et sincère ; juste un gros merci posé sur un voile de mélancolie ; le reste, ce sont ces souvenirs de « musiques en chambre » qui nous sont personnels.

    Pour changer, bise au nez !

    • Merci pour ces encouragements et ce premier commentaire, Sittin’pretty .
      M’est d’avis qu’on parlera certainement des Pastels un de ces quatre par ici.

    • C’est quoi c’t’histoire ! c’est moi le prems , 10:47, pour rappel !

      Lenoir n’avait pas le monopole de « la musique pas comme les autres ». A la même époque, il me semble (un peu avant peut être), je me revois très bien passer mes mercredi après-midi à pianoter en cachette sur le minitel pour retrouver les titres des morceaux diffusés sur Ouï FM en flux ininterrompu par la pub ou un quelconque présentateur, pour rappel (bis) et histoire de faire le relou !

  3. Notre hôte a mis un peu de temps à valider nos interventions, d’où mon espoir de pôle position ; mais je te rends grâce, CroCnique vieux râleur (je me permets, étant certainement ton aîné), toi qui m’a guidé jusqu’ici.

    Et relou tu l’es un peu – mais faute avouée … – car vers la fin des 80’s, le provincial que j’étais pouvais se tordre la nouille dans tous les sens pour capter Ouï FM ; nada !
    Lenoir était bien le seul à diffuser ces sons qui m’ont tant fait jouir.
    Pour ma part, si je ne l’écoutais plus depuis pas mal de temps, c’est que je ne suis plus l’étudiant solitaire que j’étais alors. Egalement que ses choix de diffusion des dernières années me correspondaient moins. Enfin, j’ai appris à défricher tout seul, à chercher et trouver ce qui me convient.

    Enfin bon, ma vie et tout ça on s’en fout, c’était juste pour dire que si le départ d’oncle Bernard nous a touché, c’est juste qu’il a représenté pour nous quelque chose d’important à une époque donnée. Le fait qu’il soit pas mort est une bonne nouvelle …

    • Bon alors tout d’abord, désolé pour l’attente des validations de commentaires, je tâcherai d’être plus réactif à l’avenir.

      Pour ce qui est du Podium, désolé CroCnique, mais la première place revient en fait à Galaxie, qui a laissé un premier comment le 30/08 à 20h58. Cela dit, encore merci à tous les trois pour avoir été les premiers à faire vivre ce blog, et plus particulièrement à CroCnique pour le référencement (il sera content et apaisé comme cela !).

      Et pour en revenir à Lenoir, je partage tout à fait le point de vue de Sittin’ Pretty, ayant moi-même souffert à cette époque d’un exil forcé dans le Périgord. Pas de Ouï FM, ni de boutique Rough Trade, et je suis même pas sûr que le minitel était encore arrivé !!! Je ne vais pas non plus vous raconter ma vie et ses traumas, mais c’est en ce sens également que, définitivement, Oncle Bernard fût un père spirituel pour moi.

  4. Galaxie de la Ronce

    Merci beaucoup ça me fait de belles jambes (je rigole… et en plus je suis un Thon) !!
    Ma victoire je l’a dois à CroCnique, influencée par l’Univers CroCnique qui a parlé de votre Society dans un de ses post, je ne suis qu’une petite Galaxie moi… Son Univers est bien plus grand !
    Je me souviens sur SkyRock d’un super medley de Dj « MARC » qui hurlait ds son micro comme un foufou : M comme Medley , A comme Artiste, R comme Ronix et C comme Crazyyyyyyy dans le délire futuriste ac des jiggles de la mort ! Avec des copains, on s’amusait à faire de même avec nos noms, des mots ou même des gros mots !! Le principe était simple : Jiggle-voice et l’éclate totale et tu balances …! Je n’en suis pas nostalgique mais c’est un clin d’oeil !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s