Bert Jansch (1943-2011)

Triste ironie du sort que l’annonce aujourd’hui du décès de cette légende du folk britannique à l’âge de 67 ans, des suites d’un cancer contre lequel il se battait depuis plusieurs années.

Ignorant ce sinistre fait, je me disais dernièrement en redécouvrant ses premiers albums solo qu’il serait bien de faire un billet sur ce virtuose de la douze cordes, avant qu’il ne passe l’arme à gauche et qu’une énième compilation post-mortem ne vienne dévoiler au public ‘un des plus grands songwriters de tous les temps’.

Nombre d’artistes n’auront en tout cas pas attendu cette triste nouvelle pour rendre hommage à son talent et le reconnaître comme une influence majeure de son vivant : de Nick Drake à Jimmy Page, en passant par Johnny Marr, ou encore Neil Young, rien que ça !

Ce dernier s’inspirera d’ailleurs de son Needle of death pour écrire sa propre diatribe sur l’héroïne, The Needle and the damage done ou encore pour la composition de son Ambulance Blues.

Une légende du folk vient donc de s’éteindre, mais toute son oeuvre reste à redécouvrir.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s