Thomas Bardinet : ‘Nino, Une Adolescence Imaginaire de Nino Ferrer’

Un vulgaire navet digne de la pire des AB Productions, qui a toutes les chances de faire un carton aux prochains Gérard du Cinéma !!!

Ce film est tellement nul qu’il s’avère même être au final une véritable insulte à celui dont il s’inspire, au talent déjà si injustement occulté de son vivant par cette image de dandy de variétoche rigolo.

On oublie, et on se console avec cette petite madeleine :

Nino Ferrer : ‘La Maison près de la Colline

4 réponses à “Thomas Bardinet : ‘Nino, Une Adolescence Imaginaire de Nino Ferrer’

  1. Ouh lalala c’est pas beau, quelle idée d’avoir fait ça?!

  2. Mais nan, ça l’air bien, on dirait du Rohmer juvénile !

  3. « ça a »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s