Mauro Bolognini : ‘Le Bel Antonio’

Marcello Mastroianni dans la peau d’un perdant magnifique, le bel Antonio, frappé d’impuissance dans la Sicile machiste et patriarcale des années 6o.

Un film au sujet délicat mais habilement traité et un portrait au vitriol de la Haute-société Italienne, que l’on doit en partie à son scénariste, Pier Paolo Pasolini.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s