Archives de Tag: Blutch

Top 2011

Albums :

1/ Leyland Kirby : ‘Eager to tear apart the stars

2/ Baxter Dury : ‘Happy Soup

3/ Roll The Dice : ‘In Dust

4/ Zomby : ‘Dedication

5/ Kode 9 & The Spaceape: ‘Black Sun

6/ Sunny Dunes (Kira Perov) : ‘Blue Far

7/ Four Tet : ‘FabricLive.59

8/ Atlas Sound : ‘Parallax

9/ Shabazz Palaces : ‘Black Up

10/ Ghostpoet : ‘Peanut Butter Blues and Melancholy Jam

11/ Cliff Martinez : ‘Drive – original soundtrack

12/ Bill Callahan : ‘Apocalypse

13/ The Caretaker : ‘An Empty Bliss Beyond This World

14/ Pat Jordache : ‘Future Songs

15/ Alexandre Desplat : ‘The tree of life – original soundtrack

16/ Veronica Falls : ‘Veronica Falls

17/ Kate Bush : ‘50 words for snow

18/ Destroyer : ‘Kaputt

19/ Nicolas Jaar : ‘Space is only noise

20/ Peter Astor : ‘Songbox

21/ Death Grips : ‘Exmilitary

22/ Sonic Youth : ‘Simon Werner a disparu – original soundtrack

23/ James Blake : ‘James Blake

24/ L.V. & Joshua Idehen : ‘Routes

25/ The Feelies : ‘Here Before

Compilation(s):

Mickey Newbury : ‘An American Trilogy

Disco Inferno : ‘The 5 EPs

Film(s):

Nicolas Winding Refn : ‘Drive

Cécile Sciamma : ‘Tomboy

Livre(s):

Frederick Exley : ‘Le dernier stade de la soif

Publicités

Pleins feux sur Blutch

Nous ne sommes pas prêts d’en finir avec le cinéma, pas plus qu’avec Blutch d’ailleurs, suite à la lecture de ce merveilleux ouvrage, qui  nous confirme une nouvelle fois non seulement son talent de dessinateur, mais aussi de narrateur.

Mêlant subtilement pensées autobiographiques et références cinématographiques, le Grand Christian aurait plutôt tendance à nous inciter avec cette oeuvre à reprendre illico un abonnement pour les salles obscures du quartier Latin.


Blutch : ‘Pour en finir avec le cinéma’ (Dargaud).

En complément de cette jouissive lecture, les inconditionnels se précipiteront à son exposition à la galerie Martel, présentant certaines planches originales de cette B.D., ainsi que d’autres travaux, tout aussi talentueux.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

J’ai pour ma part été littéralement subjugué par la beauté des dessins originaux au pastel et crayons de couleurs, tirés de ‘La Beauté’ justement, cet autre chef-d’oeuvre que l’on lui connait.

Exposition Blutch
Galerie Martel
17, rue Martel
75010 Paris
Mardi > Samedi
14h30 > 19h30

http://www.galeriemartel.com/