Archives de Tag: Illustration

(L)ivre de poésie fantasmée

Les éditions Points ont eu la prodigieuse idée de confier l’illustration du célèbre recueil d’Apollinaire au talentueux Ludovic Debeurme, qui par ses visions étranges et oniriques, nous invite ainsi à une redécouverte émerveillée de ces vers.

Guillaume Apollinaire : ‘Alcools‘, illustrations de Ludovic Debeurme (Editions Points, 2013)

Publicités

George A. Romero : ‘Le Petit Monde d’Humongo Dongo’

Le Petit Monde d'Humongo Dongo - George A. Romero - Mister Gutsy Scan (0)

‘ – Et s’ils reviennent ? demanda-t-il. Et si les Minus reviennent ?

– À la forêt ? Je ne crois pas qu’ils feront ça, répondit Pongo.

Ils n’aiment pas vraiment cet endroit. Ils n’aimeront sans doute pas non plus la Plaine Pourpre. Ils finiront pas regagner le Pays des Pierres. Ils continueront leur vie, comme nous-mêmes. Les vieux mourront, et les guerriers vieilliront à leur tour. Tôt ou tard, ils oublieront ce qui s’est passé quand ils ont essayé d’aller vers d’autres mondes. Des nouveaux-nés verront le jour. Ils regarderont la forêt, imagineront que c’est un lieu sombre et mystérieux, et se figureront que de terribles monstres y vivent dans l’obscurité. Mais ils resteront là où ils sont. Pas tellement parce qu’ils auront peur, mais parce que c’est l’endroit où ils se sentent bien. C’est tout … Ce à quoi tu t’habitues. C’est tout ce à quoi tu es habitué.

– Quelle planète stupide, dit Dongo. Je pourrais m’habituer à la rhubarbe et au pudding, si j’essayais vraiment. Les Minus pourraient s’habituer aux melons et au lait. Nous pourrions tous… Nous tous… Tout partager.’

Le Petit Monde d'Humongo Dongo - George A. Romero - Mister Gutsy Scan (19)

Le Petit Monde d'Humongo Dongo - George A. Romero - Mister Gutsy Scan (10)

Le Petit Monde d'Humongo Dongo - George A. Romero - Mister Gutsy Scan (9)

George A. Romero : ‘Le Petit Monde d’Humongo Dongo‘ (Editions Seuil/Némo, 1996)

Jacques Floret @ galerie Spree, Paris

Jacques Floret est un dessinateur que l’on pourrait qualifier de bi(c)-polaire, perpétuellement tiraillé entre son obsession compulsive du stylo Bic 4 couleurs, et la plus pure tradition de la ligne claire.

Quelque soit la forme qu’il choisisse pour nous dresser le portrait de ses personnages, ceux-ci évoluent dans un monde délicieusement absurde où il fait toujours bon se plonger.

Besame Mucho‘, une exposition de Jacques Floret du 12 mai au 14 juin 2012

Vernissage samedi 12 mai à partir de 16 h

Galerie Spree

11, rue Lavieuville

75018 Paris