Archives de Tag: Le BAL

Mark Cohen : ‘Dark Knees (1969-2012) @ Le BAL, Paris

Pour son exposition de rentrée, Le BAL sort de nouveau des sentiers battus et nous invite à découvrir l’univers singulier d’un talentueux street-photographer encore assez méconnu du public, à travers une exposition et un ouvrage qu’on ne saurait une nouvelle fois que trop recommander.

 

Mark Cohen : ‘Dark Knees (1969-2012)

Le BAL

6, Impasse de la Défense

75018 Paris

 

L’exposition est accompagnée d’un livre co-édité par le BAL et les respectables éditions Xavier Barral.

Publicités

Dépôt de bilan : 2012

Bah quoi ? c’est pas comme les cartes de voeux ?

On n’a pas tout le mois de janvier pour faire son bilan des réjouissances de l’année passée ?

Albums :

Paul Buchanan : ‘Mid Air

Neil Young & Crazy Horse : ‘Psychedelic Pill

Swans : ‘The Seer

36601_318243121615921_1974732669_n

Suaves Figures : ‘Nouveaux Gymnastes

Royal T. : ‘Rinse presents : Royal T.’

Moon Duo : ‘Circles

Silent Servant : ‘Negative Fascination

Gareth Dickson : ‘Quite a Way Away

Spiritualized : ‘Sweet Heart, Sweet Light

Neil Halstead : ‘Palindrome Hunches

Bill Fay : ‘Life is People

Chain and The Gang : ‘In Cool Blood

Actress : ‘R.I.P.

Scott Walker : ‘Bish Bosch

Crybaby : ‘Crybaby

Compilations, rééditions :

Robert Turman : ‘Flux

Can : ‘The Lost Tapes

Lee Hazlewood : ‘House Safe for Tigers

The Great Unwashed : ‘Collection

The Durutti Column : ‘Short Stories for Pauline

Donnie & Joe Emerson : ‘Dreamin’ Wild

V/A Strange Passion : ‘Explorations in Irish Post-Punk D.I.Y. and Electronic Music 1980-83

Half String : ‘Maps for Sleep

My Bloody Valentine : ‘EP’s 1988-91

Dominique A : ‘La Fossette/Un Disque sourd

Singles, EP’s …:

The Haxan Cloak : ‘…The Men Parted The Sea To Devour The Water

Pascal Bouaziz/Michel Cloup/Patrice Cartier : Ville Nouvelle/Nouvelle Ville

Livre :

Walker Evans : ‘American Photographs

Films :

William Friedkin : ‘Killer Joe

* Erratum : Jeff Nichols : ‘Take Shelter

Marcel Carné : ‘Les Enfants du Paradis‘, version restaurée

Expo :

WhatHappened

Chris Killip : ‘What Happened Great-Britain 1970-1990 ‘ @ Le BAL, Paris

John Smith @ Cinéma des Cinéastes, Paris

Après nous avoir  fait découvrir le travail de John Smith en projetant parallèlement à l’exposition consacrée à Chris Killip son film de 1976 ‘The Girl with Chewing-gum‘, Le BAL et le Cinéma des Cinéastes nous invitent à découvrir plus en profondeur l’oeuvre de ce vidéaste expérimental britannique encore trop méconnu par chez nous.

Deux matinées de projection lui seront ainsi prochainement consacrées dans le cadre du cycle ‘D’un Monde, l’autre‘, une programmation de films documentaires et expérimentaux autour de l’exposition de Paul Graham.

Une occasion trop rare pour se permettre de la manquer !

John Smith : Animer le quotidien

Samedi 27 octobre – 11 h

Samedi 8 décembre – 11 h

‘Worst Case Scenario’, 2001-03, 18’ (SONORE)

‘The Black Tower’, 1985-87, 24’ (VO)

‘Lost Sound’, 1998-2001, 28’ (SONORE)

‘Blight’, 1994-96, 14’ (VO)

‘The Girl with Chewing-gum’, 1976, 12’ (VOSTF)

Cinéma des Cinéastes

7, Avenue de Clichy

75017 Paris

Billet séance : 6 euros / Billet séance + exposition au BAL : 9 euros / Pass Cycle Complet (7 programmes): 30 euros

Paul Graham @ Le BAL, Paris

Paul Graham : ‘Beyond Caring, 1984-85′ / ‘The Present, 2011′

du 14 septembre au 9 décembre 2012

Le BAL, Paris

Pour clôre sa saison britannique, Le BAL nous invite à découvrir l’oeuvre de Paul Graham en nous présentant deux de ses séries : ‘Beyond Caring‘ et ‘The Present‘.

Alors que ce ‘Present‘ m’a laissé quelque peu indifférent, la série ‘Beyond Caring‘, prise sur les bancs des services sociaux en Angleterre dans le milieu des années 80, est un formidable témoignage du quotidien de millions de britanniques sous le règne Thatcher.

Le BAL

6, Impasse de la Défense

75018 Paris

Chris Killip :’What Happened Great-Britain 1970-1990 @ Le BAL, Paris

Le BAL inaugure pour mon plus grand plaisir un cycle sur la photographie britannique et persévère dans une programmation sans faute en présentant pour la première fois à Paris les photographies de Chris Killip.

Une oeuvre passionnante, puissant témoignage d’une Angleterre post-industrielle en pleine mutation, par un maître incontesté de la photographie britannique.

Remerciements au BAL pour avoir permis le soir du vernissage une rencontre avec ce grand Monsieur, que je ne suis pas prêt d’oublier. Il faut l’entendre parler des anecdotes de ces rencontres, des trajectoires de ces personnes qu’il a non seulement photographiées mais avec lesquelles il n’a cessé depuis de tisser un lien, ou même de l’histoire de ces lieux pour être rassuré sur le fait que l’on ne peut atteindre un tel niveau d’excellence si le coeur ne suit pas.

Exposition de l’année, à ne manquer sous aucun prétexte !!!

One night in 1994 my American Friend John Clifford, who owned the best bar in Cambridge, took me into the middle of Boston to where the civic center and other administrative buildings now stand. These buildings were built in the 1960s on top of the old tough working class district of Scully Squares, where John and his brothers were born and raised.

John pointed out to me the streets that no longer existed, telling me who had lived where and in which house. Who had died in Vietnam, who had worked for the mob, who had gone to prison or ended up in politics. When I interrupted this narrative to tell him how great it was that he was telling me the history of this place he spun around, gripped me by the throat and pushed me against the wall. With his raised fist clenched he said ‘I don’t know nothing about no fucking history, I’m just telling you WHAT HAPPENED‘.

—————————————————————————————————-

Un soir de 1994, mon ami américain John Clifford, propriétaire du meilleur bar de Cambridge, m’a emmené dans le centre de Boston, où se dressent aujourd’hui les bâtiments administratifs de la ville. Des bâtiments construits dans les années soixante, à l’emplacement du vieux quartier ouvrier de Scully Square où John et ses frères étaient nés et avaient grandi.

John me montrait des rues qui n’existaient plus, en m’expliquant qui avait vécu dans quelle maison, qui était mort au Vietnam, qui avait travaillé pour la mafia, qui avait fait de la prison ou de la politique. À un moment, je l’ai interrompu pour lui dire que c’était formidable qu’il me raconte ainsi l’histoire du quartier. Il s’est retourné subitement, m’a pris à la gorge et m’a plaqué contre le mur.

Le poing levé, il m’a dit : ‘J’en ai rien à foutre de l’histoire. Je te raconte CE QUI S’EST PASSÉ‘.

Chris Killip

A écouter également, un entretien de Chris Killip avec Caroline Broué sur France Culture

***********************************************************************

John Smith : ‘The Girl with Chewing-Gum‘ (1976, 12’)

Parallèlement à l’exposition de Chris Killip, le BAL nous donne aussi à découvrir une des grandes figures du cinéma expérimental britannique, John Smith.

Avec ‘The Girl with Chewing-Gum‘ réalisé en 1976,  il nous propose une sorte de tentative d’épuisement à la Perec d’un lieu londonien.

John Smith : ‘The Girl with Chewing-gum‘ (1976, 12’)

***********************************************************************

Le BAL

6, Impasse de La Défense

75018 Paris

mercredi/vendredi 12H-20H

samedi 11H-20H

dimanche 11H-19H

nocturne le jeudi jusqu’à 22H

Fermé lundi et mardi

Lieu accessible aux personnes à mobilité réduite